• Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    La Cueillette des Pommes    Natalia Goncharova

     

         Largement oubliée à l'Ouest, c'est la vente à Londres de l'un de ses tableaux, La Cueillette des Pommes (1909) dont le prix établit en 2007 chez Christie's un record jamais atteint par une femme peintre, qui fit redécouvrir l'oeuvre de cette petite nièce de Pouchkine (1799-1837) que son talent, ainsi que ses idées avant-gardistes et sa vie peu conventionelle pour l'époque, placèrent de son vivant sur le devant de la scène et élevèrent au rang de véritable célébrité.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

      Natalia Goncharova (1900)

         Natalia Sergeeva Goncharova naquit dans le village de Ladyjino (province de Toula), le 4 Juin 1881. Entourée d'un père architecte et des oeuvres de l'un des plus grands poètes, la fillette grandit dans un milieu baigné par la culture où l'on encourageait la création, et à 17 ans rejoignit sans surprises l'école des Beaux Arts de Moscou afin d'y étudier la sculpture.

       Elle n'y effectuera cependant que les trois premières années du cursus de 10 ans car, bien qu'elle ait obtenu une médaille d'argent, son condisciple, Mikhaïl Larionov (1881-1964), lui conseille d'abandonner cette forme d'art pour la peinture:
       "Tu as l'oeil pour la couleur, et tu ne t'intéresses qu'aux formes" lui fera-t-il remarquer très certainement avec raison, car Natalia sera séduite par ce nouveau moyen d'expression qui lui convient bien davantage, et elle écrira plus tard:
        "Je réalisais tout à coup que la peinture pouvait faire ce que la sculpture ne pouvait pas... ... La sculpture ne peut pas transmettre les émotions produites par un paysage. J'y ai renoncé parce que j'étais fascinée par les jeux de la lumière et les harmonies de couleur".

        Auprès de Liaronov qui sera le compagnon de sa vie, la jeune femme découvre les techiques du pastel, puis de l'aquarelle et de la peinture à l'huile et va se chercher un style: Attirée brièvement par l'Impressionnisme et le Symbolisme, sa participation à une exposition organisée par l'éditeur du journal La Toison d'Or l'introduisit par la suite à la manière de Gauguin (1848-1903), Cézanne (1839-1906) ou Matisse (1869-1954) qui influencèrent alors particulièrement son art:
        "Au début de mon développement, j'ai surtout appris de mes contemporains français" écrivit-elle.
        Quand elle peint en 1911 La Danse des Paysans, il est évident qu'elle a déjà vu La Danse de Matisse arrivée à Moscou en 1910 et installée dans la maison de Sergeï Shchukin:
        Même division du ciel bleu et de la terre verte, mêmes a-plats de couleurs vives, mais tandis que Matisse choisit des corps nus, Goncharova arrange ses personnages en frise de broderie populaire bordés de couleurs sombres, imitant les sculptures sur bois, les "lubki".


    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    La Danse    Henri Matisse


    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    La Danse des Paysans   Natalia Goncharova



        Car aux influences occidentales l'artiste mélangera celles de sa Russie natale, produisant un style unique, où l'on retrouve l'art paysan, les broderies, les sculptures sur bois, les céramiques et bien entendu les icônes.
        Entre tradition russe et modernisme européen Natalia Goncharova réalisera en effet au cours de sa carrière un nombre impressionnant de toiles, exécutées dans des genres très différents où, à côté d'oeuvres résolument modernes elle va créer des travaux néo-primitifs qui se rapprochent plus de l'art religieux ou de l'art populaire.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Le Sauveur Tout Puissant    Natalia Goncharova

     

        A mesure que s'accroit sa notoriété, son mépris des conventions et sa personnalité flamboyante qui ne déteste pas un brin de provocation, vont faire de cette militante de l'avant-garde un personnage très controversé qui défraie la chronique:
        Escortée de son compagnon, ces Bonnie & Clyde de l'Art aiment à s'exhiber aux terrasses de cafés ou dans les beaux quartiers, le corps recouvert de dessins et de gros mots tracés à la peinture, mais plus que leurs tenues excentriques ce qui choquera encore davantage l'opinion (nous sommes en 1900...) ce sera leur cohabitation notoire: ils ne se marieront finalement qu'au bout de 55 ans et pour des questions de succession.
        "Si mes idées ne s'accordent pas avec celles de la société c'est simplement que les gens ne comprennent pas les bases de l'art, et non à cause de ma personnalité que nul n'est obligé de comprendre" dira-t-elle.

        Posant un défi direct au public, le duo fonde en 1910 la société Le Valet de Carreau (le "carreau" du jeu de cartes était une référence aux uniformes des prisonniers, et le valet était reconnu depuis l'époque de la Renaissance italienne comme le symbole de l'Art), et ils organisent avec leurs disciples leurs propres manifestations: ce sera au cours de l'une de ces expositions que la Police saisit une série de nus exécutés par Goncharova qui lui valurent un procès pour pornographie (qu'elle gagna), une publicité qui n'était pas pour lui déplaire...
        Avec une énergie extraordinaire l'artiste entame alors dans des styles très différents une période extrêmement féconde: elle explore le Futurisme: 

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Le Cycliste   Natalia Goncharova

     

        ou s'essaye au nouveau style de Larionov, le Rayonnisme, premier pas vers le développement de l'art abstrait en Russie:

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    La Forêt Jaune et Verte   Natalia Goncharova

     

        En Août 1913 elle attire l'attention internationale en présentant plus de 700 toiles au cours d'une seule exposition, et la même année Moscou lui consacre une retrospective, suivi par Saint-Petersbourg en 1914.
        Associée à cette époque à l'avant garde littéraire et au mouvement Mir Isskoustva, dont fait partie Serge Diaghilev (1872-1929), elle a déjà été invitée par celui-ci à participer en 1906 à une exposition d'art russe organisée au Salon d'Automne à Paris, et en 1914, elle est cette fois engagée pour réaliser décors, costumes, affiches et programmes des Ballets Russes.


    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Rideau de scène du Coq d'Or

     


        Ses créations pour Le Coq d'Or présenté à Paris éblouirent littéralement le public de la capitale, suscitant un tel engouement que plusieurs expositions des dessins et aquarelles des divers projets furent organisées, et ses costumes colorés de style traditionnel basés pour les femmes sur le "sarafan", une robe tablier portée par les paysannes russes sur une blouse, subjuguèrent les élégantes et inspirèrent la haute couture.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Costume de paysanne pour Le coq d'Or

        (Renversant les barrières entre l'art et le "design", Goncharova se fera également connaitre au cours de sa carrière dans le domaine de la mode, et dessinera des vêtements, des tissus, et même des papiers peints).

       

        Elle travaille ensuite en 1915 sur un second ballet Liturgie (qui ne sera jamais représenté) pour lequel elle est allée rejoindre les danseurs à Lausanne en compagnie de Larionov, puis ils accompagneront la troupe qui, pendant la Première Guerre Mondiale, se réfugie en Espagne où Natalia, extrêmement impressionnée par le pays, fera des espagnoles et leurs mantilles son sujet favori.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

     Femme Espagnole    Natalia Goncharova

     

        A la fin du conflit le couple choisit alors de se fixer définitivement à Paris où la célébrité que Goncharova s'était acquise dans le domaine du décors de théâtre lui valut d'être sollicitée de toutes parts tout en jouant également un rôle significatif au sein de l'Ecole de Paris: elle expose dans plusieurs galeries, participe aux divers Salons et donnera des leçons de peinture.
        Sa collaboration avec les Ballets Russes n'a cependant pas cessé, et elle participera à la création des Noces (1923), Une Nuit sur le Mont Chauve (1924) où elle privilégie cette fois l'abstraction d'avant garde (donné seulement trois fois le ballet tomba dans l'oubli), ou encore la reprise de L'Oiseau de Feu (1926).

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Costume pour Une Nuit sur le Mont Chauve


    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Rideau de scène de L'Oiseau de Feu (Musée Victoria & Albert - Londres)

     

        Cependant lorsque Serge Diaghilev disparut, entrainant en 1929 la dissolution de sa compagnie, Natalia Goncharova et son compagnon virent alors diminuer considérablement leur source de revenus et les quelques commandes qu'ils reçurent alors (la reprise du Cor d'Or ou Cendrillon du Colonel de Basil), suffisant alors difficilement à les faire vivre Natalia se tourna vers l'illustration et les arts décoratifs ce qui leur permit tout au plus de ne pas se retrouver dans la misère.
        Une situation précaire qui se trouva une nouvelle fois menacée lorsqu'ils réalisèrent en 1938 l'imminence de la guerre qui allait les obliger à quitter la France et, ne souhaitant pas retourner en Russie où ils ne jouiraient pas des libertés auxquelles ils étaient habitués, ils demandèrent alors la nationalité française qui leur fut accordée le 8 Septembre 1939 (la France était officiellement entrée en guerre le 3).
       Natalia Goncharova et Mikhaïl Larionov restèrent donc à Paris et pendant la durée du conflit la décoratrice travailla pour dix ballets que Boris Kniaseff (1900-1975) monta en Amérique du Sud, et dessina également pour l'opéra et le ballet à Paris et à Londres.

        Si la vie pendant la guerre n'avait pas été trop difficile, elle le devint par la suite car les commandes se firent plus rares, mais le couple d'artiste arriva malgré tout à survivre en vendant les oeuvres de leur collection personnelle. Cependant le sort s'acharna sur eux lorsqu'en 1950 Larionov fut victime d'un accident vasculaire cérébral qui mit irrémédiablement fin à sa carrière, et diminua drastiquement leurs ressources:
         Avec pour seul repas un bol de soupe que lui offrait tous les soirs un restaurateur qui l'avait prise en pitié, Goncharova faisait chaque jour à pieds le trajet vers la maison de repos où se remettait son compagnon, et c'est à cette époque que, afin de s'assurer que le dernier vivant hériterait des peintures de l'autre, les deux artistes décidèrent en 1955 de se marier.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

     

        "Il n'y a  aucune limite à l'esprit et à la volonté humaine" disait Natalia Goncharova et lorsque, en 1957, l'Union Soviétique mit sur orbite le premier satellite artificiel, Spoutnik, l'artiste fut remplie d'un immense orgueil par la réussite de ses compatriotes et, en dépit de ses rhumatismes qui lui interdisaient maintenant de lever le bras vers le chevalet, elle réalisa, assise sur son lit avec la toile posée à plat sur un tabouret devant elle, une série de 20 tableaux sur le thème de l'Espace.

     

    Natalia Goncharova (1881-1962) - Amazone de l'avant garde

    Espace   Natalia Goncharova

     

        Un regain d'activité qui ensoleilla les dernières années de cette femme de talent au caractère bien trempé qui s'éteignit des suites d'un cancer le 17 Octobre 1962 à Ivry, et fut suivie dans la tombe deux ans plus tard par celui qui avait partagé son destin exceptionnel.  
        Ce couple célébrissime qui fut au coeur de la révolution artistique qui précéda le bouleversement politique de la Russie, repose aujourd'hui au cimetière d'Ivry avec la même épitaphe laconique sous chacun de leur nom:  "artiste-peintre". 

     

     Musique Francis Poulenc (1899-1963), Sonate pour flûte et piano.

      


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :