• Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

     

     " Toute sorte de prétention dans l'art et dans la vie mène à la médiocrité"
                                                                             Margot Fonteyn 

     

        Margaret Evelyn Hookham, qui naquit à Reigate (Surrey) le 18 Mai 1919, était destinée à devenir une ballerine célèbre... et si tel n'était pas son rêve d'enfant, tous les dieux de la scène se sont certainement ligués contre elle en la plaçant chaque fois au bon endroit au bon moment face à la bonne personne... Sa mère tout d'abord, Nita (une danseuse italo-brésilienne surnommée Black Queen après sa formidable interprétation du rôle principal d'une chorégraphie de Ninette de Valois, Checkmate) qui était absolument persuadée que sa fille ferait une brillante carrière dans le monde du ballet et la prépara à cet avenir dès qu'elle sut marcher... 

        Pour ce faire la petite Peggy reçut ses premières leçons dans une école du faubourg londonnien d'Ealing où elle grandit avec son frère Félix jusqu'à ce que la mutation de leur père à un poste d'ingénieur en chef d'une compagnie de tabac les emmène à Shangaï où elle devint alors l'élève du danseur russe exilé George Goncharov. Mais les perspective d'avenir restant très limitées dans cette partie du monde, lorsqu'elle eut 14 ans sa mère la ramena dans la capitale anglaise afin qu'elle puisse bénéficier de l'enseignement des meilleurs professeurs. C'est là qu'admise par la suite à l'école du Sadler's Wells Ballet son chemin croisera celui de Ninette de Valois qui ayant besoin d'une étoile britannique afin de fonder une compagnie nationale va faire d'elle son "élue" et prendre en main sa destinée.


       L'élève de Vera Volkova, Tamara Karsavina, et Olga Preobrajenska ayant confirmé par son travail qu'elle possède le talent et les capacités nécessaires à cette future carrière, pour que rien ne soit négligé le patronyme peu médiatique de Hookham sera remplacé par celui de Fonteyn et dans la foulée Margaret deviendra Margot, car toutes les étoiles en Grande-Bretagne ayant été jusque là russes ou françaises un nom à consonnance exotique était encore de mise... (Ninette de Valois aurait souhaité utiliser le nom de la famille maternelle brésilienne de Peggy, Fontés, mais lorsqu'elle leur écrivit afin de leur en demander la permission ces derniers, de très fervents catholiques, s'opposèrent absolument à ce que leur nom soit "profané sur la scène" et il fallut donc apporter quelques modifications...)

        Margot Fonteyn fait ses débuts en 1934 dans le rôle d'un flocon de neige de Casse Noisette, et lorsqu'Alicia Markova quitte le ballet l'année suivante, c'est naturellement à sa "protégée" que Ninette de Valois va confier les premiers rôles de La Belle au Bois Dormant, Giselle ou du Lac des Cygnes.
       Un choix certes stratégique et arbitraire de celle que l'on décrivit "comme un général plutôt qu'une artiste" et qui s'effectua sans aucun doute au détriment de certaines danseuses telles que Lynn Seymour ou Moïra Shearer, mais qui n'enlève rien cependant au talent de Margot qui allait connaitre la célébrité au niveau international.

     

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Moïra Shearer, Michael Somes, Margot Fonteyn et Pamela May


        La providence lui fait alors rencontrer Frederick Ashton dont elle devient aussitôt la"muse", alors qu'elle n'a que 16 ans il va créer pour elle Le Baiser de la Fée (1935) et connaissant ses points forts et ses faiblesses saura la mettre admirablement en valeur avec des chorégraphies qui la font immédiatement connaitre (Les Patineurs, A Wedding Bouquet etc..). Margot Fonteyn est nommée étoile (Prima ballerina) en 1939 et lorsque la compagnie de Ninette de Valois rejoint le Royal Opera House Covent Garden après la Seconde Guerre Mondiale son interprétation de la Princesse Aurore de La Belle au Bois Dormant va cette fois conquérir New-York lors de la tournée de 1949 aux Etats-Unis.


     


        Son exceptionelle performance d'équilibre dans l'adage de la rose lui valut en effet un triomphe et mit le public à ses pieds, imposant un véritable défi a toutes les interprètes à venir... (Ce passage du ballet s'identifia tellement à sa personne que trente ans plus tard la BBC en choisira la musique comme générique de la série The Magic of Dance que Fonteyn présentera en 1979...)


        Margot Fonteyn donnait effectivement le meilleur d'elle-même dans le pas de deux car elle adorait travailler avec un partenaire, et pendant de nombreuses années dansa avec Robert Helpmann, Michael Somes, et en 1948 parut avec Roland Petit dans Les Demoiselles de la Nuit pour les Ballets de Paris.

     

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Margot Fonteyn et Michael Somes


        Imposant de succès en succès le style de ballet anglais qui venait de naitre grâce aux chorégraphies de Frederick Ashton, Daphnis et Chloé (1951), Sylvia (1952), l'étoile devient bientôt l'artiste la plus célèbre du monde de la danse mais ne perdra pas cependant pour autant sa simplicité, et dira elle-même:

        "La seule chose importante que j'ai apprise pendant toutes ces années, c'est la différence entre prendre son travail au sérieux et se prendre au sérieux. Le premier est impératif, le second est désastreux".


    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Margot Fonteyn et la reine Elizabeth II et le Prince Philip


        Sa musicalité, son équilibre, son lyrisme, sa grâce et sa beauté firent d'elle une véritable icône, offrant au public le reflet d'une perfection plus vraie que nature dans les rôles d'héroïne virginale que créa pour elle Frederick Ashton à ses débuts. Cependant ce monde auréolé de pureté limpide ne fut pas toujours celui de Margot Fonteyn et, brisant les tabous, la dernière de ses biographes, Meredith Daneman, révise cette image de grande dame distante, dévoilant une Margot Fonteyn très sensuelle qui eut une quirielle d'amoureux (dont Graham Green...) et, détails à faire pâlir de jalousie les journalistes de Closer, révèle entre autre que la danseuse eut une "aventure" avec Roland Petit et qu'on les vit tous deux nager nus dans la Seine...

        Ceci étant dit, Fonteyn tira un trait sur ce que Daneman appelle "son passé païen" pour devenir la parfaite épouse d'un diplomate à la réputation de play-boy, Roberto Arias, fils de l'ancien président du Panama. Le mariage fut célébré en Février 1955 au consulat panaméen de Paris et Margot désormais femme d'ambassadeur et agée de 36 ans se vit considérée plus que jamais avec autant de respect que la souveraine elle même...

     

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Margot Fonteyn et son époux Roberto Arias


        Devenue en 1956 "Dame" Margot Fonteyn (l'équivalent féminin du titre de "Sir") après avoir été élevée par la reine au rang de Chevalier de l'Empire Britannique, elle se trouve alors incroyablement mélée a un coup d'état organisé en 1959 par son mari pour envahir Panama City et reprendre le pouvoir, et sera même arrétée et brièvement incarcérée à l'occasion de cette invasion qui se révélera en fin de compte un échec total (Des révélations relativement récentes ont attesté qu'elle participa activement en fait à cette affaire à bord de leur yacht). 


        Selon Ninette de Valois il ne reste plus vraisemblablement à l'époque que quelques années de carrière à l'étoile du Royal Ballet, elle a été la brillante interprète d'Ondine (1958), La Valse (1958) ou encore La Fille Mal Gardée (1960), les dernières créations de Frederick Ashton, et plusieurs jeunes danseuses attendent déjà avec impatience sa retraite lorsque, le hasard s'en mêlant encore une fois, un danseur russe vient en 1961 chercher asile en Europe...

        "La vie en dehors de la scène est un monde d'imprévus dans un univers non-chorégraphié" disait elle même Margot Fonteyn...

        Elle invitera ce jeune Rudolf Noureev à participer en 1962 à un gala qu'elle organise au bénéfice de la Royal Academy of Dance dont elle est la présidente et il dansera à cette occasion Poëme Tragique, un solo chorégraphié par Frederick Ashton ainsi que le Pas de Deux du cygne noir du Lac des Cygnes.
        Mais lorsque Ninette de Valois offre à ce prodigieux interprète de venir danser Giselle avec le Royal Ballet, Margot Fonteyn, qui vient d'avoir 43 ans alors qu'il en a tout juste 24, ne sera pas cette fois franchement enthousiasmée à l'idée d'être sa partenaire...

        "Je me suis dit: Qu'irai-je faire à mon âge avec ce garçon? et lorsqu'il en a été question à Covent Garden j'étais totalement opposée au projet. Puis j'ai réalisé qu'il valait mieux avoir un partenaire dont la forte présence et la personnalité soulèvent le public, car un solo dansé après lui serait d'autant plus applaudi" confia-t-elle au journaliste britannique David Wigg.
        Cependant sa décision ne fut pas facile à prendre, car à l'âge de la retraite elle pensait que ce serait un défi impossible à relever.
        "J'avais 20 ans de plus que lui et j'ai pensé: Si je me lance dans cette aventure et que je danse avec ce garçon je devrai vraiment faire un effort colossal, et c'est cela en un sens j'imagine qui a été la base de notre succès commun" (Propos recueillis par David Wigg).

        Rudolf Noureev et Margot Fonteyn paraissent ensemble sur la scène du Royal Opera House dans Giselle le 21 Février 1962... et obtiennent 23 rappels...
        Comme le veut la coutume, Fonteyn avait pris une rose du bouquet qui venait de lui être offert et l'avait donnée à Noureev qui se jettera alors impulsivement à ses genoux couvrant sa main de baisers... Ce fut le début de 17 années de collaboration régulière ainsi que d'une indéfectible amitié, et Noureev dira plus tard de sa partenaire:
        "Lorsqu'elle quittait la scène dans son tutu immaculé à la fin du Lac des Cygnes, je l'aurais suivie au boût du monde..."




        Frederick Ashton ajoutera "C'était le couple le plus extraordinaire du monde du ballet. Ils étaient faits pour travailler ensemble".
        Une alchimie incroyable s'opérait en effet entre ces deux êtres et aucun film ne peut traduire la fascination que Fonteyn et Noureev exerçaient sur le public:
        "Deux acteurs extraordinaires" commentera Peter Brook, "qui apportent à chaque moment, à chaque mouvement, une profondeur qui rend soudain naturelle et humaine la plus artificielle des formes".


    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

    Margot Fonteyn et Rudolf Noureev dans Roméo et Juliette

     

        Ensemble ils interpréteront les pas de deux les plus célèbres du Répertoire, du Corsaire au Lac des Cygnes en passant par La Belle au Bois Dormant ou Roméo et Juliette, sans oublier Marguerite et Armand (1963) de Frederick Ashton qui devint leur ballet fétiche, et le 16 Septembre 1988 le couple mythique se produira pour la dernière fois dans le Pas de Trois Baroque en compagnie de Carla Fracci, alors que Noureev a 50 ans et Fonteyn 69... (Celle-ci admit que c'est principalement pour l'argent dont elle avait besoin pour les soins de son mari devenu quadriplégique en 1964 à la suite d'un attentat, et auprès duquel elle se dévoua sans compter, qu'elle avait continué à danser si longtemps après que d'autres se soient retirés).
       

        Margot Fonteyn prit sa retraite au Panama où le couple avait acheté une ferme d'élevage, et d'où elle téléphonait plusieurs fois par semaines à Noureev dont elle était restée très proche. Lorsque Roberto décéda en 1989, elle découvrit que celui-ci avait hypothéqué l'exploitation, et se vit dans l'obligation de vendre tous ses bijoux afin de payer le traitement du cancer que l'on venait de lui découvrir... Toujours présent, Noureev se rendit très souvent à ses côtés (et acquita plus d'une facture d'hôpital...).

        "Nous avons dansé avec un seul coeur et une seule âme. Margot est tout ce que j'ai eu au monde, je n'ai jamais eu qu'elle..." avoua-t-il un jour...

     

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

     

        Quelles ont été les relations de ces deux êtres et quels furent leurs liens véritables?.. Voilà encore une question qui taraude les biographes de tous bords... et dont la réponse n'a pourtant vraiment aucune importance...
        Car ce qui a pu se passer entre ces deux artistes exceptionnels derrière les portes fermées n'est rien comparé à ce qui s'est passé aux yeux de tous sur la scène... souvenons nous de leur talent, et laissons dormir leurs secrets emportés dans l'éternité... 

     

     

        Dame Margot Fonteyn, qui reçut le titre de "prima ballerina assoluta" en 1979, mourut le 21 Février 1991 (29 ans jour pour jour après la Première de Giselle avec Noureev au Royal Opera House...) et repose au Panama auprès de son époux dans la tombe de la famille Arias.

     

    Margot Fonteyn (1919-1991) - Dame Margot...

     

        "Si j'ai appris une seule chose c'est que la vie n'a aucun schéma logique... C'est le hasard... Et j'essaie d'en capturer la beauté qui vole autour de nous comme des papillons... car sait-on s'ils reviendront jamais?"
                                                        Margot Fonteyn (1919-1991) 

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :